vendredi 7 avril 2017

Mouais..Heu...Bof !

Humeur morose qui perdure.

Semaine de travail chiante.

Jeune femme qui me renvoie un peu trop mon propre mal-être du moment.

Avec ses pensées noires et ses envies de rien.

Pauvre type qui me dit que je suis payée pour l'aider !

Un connard !

J'étais à la limite de lui répondre que je ne suis pas payée pour supporter les cons !

Mais, je me suis retenue.

Et je suis restée froide comme la glace.

Vraiment un pauvre type !

Qui me demande si je peux lui fournir un timbre pour sa lettre de demande de remise gracieuse.

Il a pris le bus sans titre de transports et s'est fait "coincé" par un contrôleur avec lequel il s'est pris la tête.

245 euros de contravention !

Non mais ?!

Hors de question ! 

Qu'il assume son acte !

Je ne supporte plus - je crois que je l'ai déjà écrit je ne sais combien de fois - les gens qui se plaignent d'un rien.

Il m'a mis les nerfs et je lui ai bien dit ce que j'en pensais de son attitude.

Quel naze de première !!!

Ce matin, séance avec le psy.

Bof ! Bof ! Bof !

Je décroche de plus en plus.

Je crois que ça ne me sert pas vraiment.

Je resterai toute ma vie avec cette tristesse au fond de moi.

Photo ©J. WESLEY BROWN

Posté par Secret Jade à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 30 mars 2017

Humeur morose

Mais...

Youpi !

C'était le dernier jour pour la stagiaire.

Egocentrique.

Chiante.

J'ai pondu une évaluation correcte.

Je n'ai pas voulu être sévère.

Je suis trop gentille.

Je crois que je ne prendrais plus de stagiaire avant un moment.

Ça demande de l'énergie.

Et un self control.

Qui me pèsent un peu.

Je n'ai pas aimé sa façon "l'air de rien" de vouloir une bonne évaluation.

Cet aspect intéressé m'horripile.

Et ma collègue F. qui n'en peut plus de son mari.

Complètement névrosé.

Qui a peur d'aller à Barcelone pour les congés scolaires.

Qui se plaint d'avoir trop de choses à faire.

Alors qu'il prend tout son temps, d'après F., pour ne rien faire.

Excepté prendre soin de son petit ego.

Misérable au possible.

Et ma collègue M. qui se la joue top professionnelle.

Pleine de courage.

Alors qu'elle est d'une lâcheté sans nom.

Et menteuse avec ça !

Elle ose dire à la stagiaire qu'elle fait toujours lire ses avis motivés aux personnes qu'elle a en suivi.

Je ne l'ai jamais vu faire ça.

Non.

Jamais.

Ch'uis pas gâtée !

Qui d'entre nous est la plus névrosée ??

Photo ©David Harriman

PS: à L. je ne t'oublie pas, c'est juste que je suis très lente, quelques fois, pour répondre...

Posté par Secret Jade à 21:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
vendredi 17 mars 2017

Semaine épuisante

Je n'ai pas arrêté une minute.

Entre les rendez-vous.  

Les appels. 

Les demandes à traiter. 

J'ai tout un tas de dossiers encore en attente.

Une dame a débarqué sans prévenir.

Elle veut que je la reçoive immédiatement.

Pour m'annoncer qu'elle est sans domicile depuis un mois.

Un huissier l'aurait "menacée". 

Son histoire est compliquée.

Elle n'a pas été d'une très grande honnêteté lorsqu'elle avait signé son contrat de location.

Elle dort à présent dans une voiture.

Et merdoum !

C'est la troisième personne que j'ai en suivi qui se trouve dans cette situation.

Je lui conseille de se domicilier administrativement au centre communal. 

Dans l'attente, je ne peux pas faire grand chose.

Hélas...

Elle refuse de faire appel au 115.

Elle pleure... 

Elle dit qu'elle n'a plus rien pour manger.

Je lui donne quelques tickets resto.

Cela faisait des mois que je lui conseillais de rechercher un logement moins cher.

A chaque fois, elle répondait qu'elle allait s'en sortir.

Qu'elle allait trouver un emploi.

Mais rien n'a évolué.

Pffffouuuuu...

Je suis impuissante face à sa détresse.

La seule bonne nouvelle de cette semaine fut un accord pour une aide financière de 300 euros pour une dame malade qui après avoir régler son loyer, trop cher, doit faire un choix entre payer sa facture d'électricité ou manger.

Lorsque je lui ai annoncé la décision, elle a dit que je suis un ange pour elle.

Heu... 

Non. 

J'essaie juste de faire mon travail du mieux que je peux.

Et c'est de moins en moins évident vu le peu de moyens dont on dispose.

J'étais si fatiguée que je suis rentrée directement chez moi.

J'ai grignoté d'un bout de fromage et de pain. 

Regarder les infos.

Et direct au lit ! 

D'oú j'écris 

©Harry Gruyaert

Posté par Secret Jade à 21:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mardi 14 mars 2017

Fatigue

Reprise du travail.

Sans motivation.

Stagiaire arrivée en retard.

Bien après moi.

Qui arrive vers 9 heures.

Alors que je suis sensée être au bureau à 8 heures 30.

Collègues qui se plaignent.

Pour ne pas changer.

Je remarque que F. a mauvaise mine.

Elle a un souci de santé très embêtant.

Elle n'ose pas consulter.

Car elle a un nouveau médecin.

Qu'elle connait à peine.

Elle n'a pas arrêté de râler.

Elle dit qu'elle restera chez elle demain.

Grand bien lui fasse !!

Quant à moi, j'ai mal au dos.

Sans nul doute, l'écho d'un ras le bol.

Ou d'un manque de sommeil.

J'ai fait un rêve étrange.

La nuit dernière.

Où je me retrouvai à dormir.

Contre la paroi d'une montagne.

Sous une couette d'une couleur rouge.

Avec des motifs géométriques noirs.

Mouais...

Ce soir,

Je vais me coucher tôt.

Nowhere, California-USA - ©Nadav KANDER

Posté par Secret Jade à 20:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 23 février 2017

J'ai oublié...

De renvoyer le formulaire.

De candidature pour être membre de jury

Pour les épreuves du diplôme d'Etat

Tant pis...

Semaine pleine de rendez-vous.

Stagiaire à l'ouest dans les entretiens

C'est bien gentil de se croire structurée mais bof !

La réalité est insatisfaisante.

Je ne suis pas sûre qu'elle soit faite pour le métier.

Nous avons reçu une dame.

Avec un grave problème de santé.

Qui s'est effondrée en larmes.

Pffffouuuuu...

Ça me fait toujours quelque chose au coeur

Lorsque les gens pleurent.

Je suis enfin en week-end !

Besoin intense de zenitude

©Martin Pierags

Posté par Secret Jade à 19:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 3 février 2017

Mépris et connerie

Encore une semaine calme.

Ou presque.

Mardi dernier, clash à la réunion d'équipe.

F.  fait le compte rendu d'un comité de suivi d'un dispositif d'insertion sociale.

A un moment, elle parle d'un Monsieur qu'elle a en suivi.

Un gitan qui ne sait ni lire, ni écrire.

Et pour lequel, elle pense que ce serait pas mal qu'il apprenne le français afin qu'il puisse assumer pleinement son rôle de père.

Ben ouais..

Et voilà que J. lui fait remarquer d'un air outré teinté d'une pointe acérée d'agressivité:

"C'est quoi ce truc de vouloir pour l'autre ? Ce Monsieur est libre, non ? Et puis, ça ne veut pas dire que c'est un mauvais parent !"

Heu...

Hou ! La ! La!

Et J. qui poursuit en parlant de sa propre histoire.

Que ses parents, qui d'après ce que j'ai compris, ne parlaient pas français, ont toujours assumé leur rôle de parents. 

Ce n'était pas vraiment le sens donné par F. 

Elle n'a jamais pensé que ce Monsieur est un mauvais père.

Je me permets d'intervenir.

Et donc, de donner mon point de vue.

En déclarant que notre rôle c'est, certes de ne pas imposer, mais d'informer et de faire réfléchir l'autre dans l'objectif qu'il puisse un jour se passer d'un travailleur social ou d'une tierce personne, et, donc, être à même de se débrouiller seul.

Qu'il devienne tout simplement le plus autonome possible à défaut d'être libre.

C'est dingue comme ce truc a pris une tournure disproportionnée.

Tout simplement parce qu'au lieu d'une écoute bienveillante, il y a du jugement. 

Lors d'une précédente réunion, J. souhaitait notre avis sur une situation.

Une dame qui voulait déménager mais toujours rester à Marseille.

Ben oui...

Je travaille à Marseille !  

Une dame, donc, qui expliquait avoir peur de représailles suite à une grosse affaire un peu mafieuse avec un procès en cours.

J. s'excitait et ne comprenait pas pourquoi cette dame voulait rester sur Marseille.

J. voulait qu'elle parte, qu'elle quitte la ville pour sa sécurité.

Mais cette dame refusait fermement.

Heu....

Alors là ??

En terme de respect du choix de l'autre: ZÉRO ! 

En fait, j'ai tout de suite compris que J. parlait de sa propre peur et qu'elle projetait son mal être au travers de cette situation.

Plusieurs d'entre nous avons tenté de la "raisonner".

Elle se serait sentie jugée.

Hé ben !

Qui juge qui ??

De toute façon, c'est très hypocrite de clamer qu'en tant que travailleur social, nous ne sommes pas dans le jugement.

Je passe mon temps à juger, à évaluer en échangeant, en observant et donc, en construisant une pensée subjective.

Que je voudrais la plus objective.

Sans doute une totale illusion...

M'enfin..

Cette après-midi, discussion avec M.

Enfin...

Discussion???

Si on veut...

M. a la manie de déverser sur toutes les personnes qu'elle suit.

Une dame l'appelle.

J'écoute malgré moi leur échange.

Je comprends que cette dame souhaite être aidée car son logement serait insalubre ou indécent, et, elle veut rapidement trouver un autre logement, social de préférence.

M. hausse le ton.

J'ai cru qu'elle allait littéralement crier.

M. lui dit qu'elle ne peut pas l'aider.

Qu'elle doit écrire au propriétaire pour lui faire part du problème lié au logement qu'il loue.

Que si elle relevait du Droit au logement opposable et qu'elle était reconnue prioritaire, elle serait OBLIGEE d'accepter la première proposition de logement qu'un bailleur social lui ferait même si c'est dans une cité "qui craint ".

Heu ?? 

Arghhhh !!!

Ça c'est vraiment de l'écoute bienveillante !!!

J'ai bien senti au ton employé par M. que ça la faisait franchement "CHIER" !

Autant l'écrire !

Une fois, l'échange téléphonique terminé, M. déverse son énervement.

Mouais...

J'ose pas lui dire que j'en ai un peu rien à fiche de SON énervement.

Blablabla.

A un moment, M. me dit que cette dame pourrait aller travailler à présent, parce que son mari, qui ne travaille pas, pourrait s'occuper de leur bébé de 8 mois.

Tout ça parce que cette dame a eu le malheur de se plaindre de ne pas avoir assez d'argent.

Ça coûte cher un enfant et je dis à M. qu'elle est bien placée pour le savoir.

Ce à quoi, elle rétorque: "c'est pour ça que je travaille !"

Mouais, mouais.... 

Pauvre conne !

Elle qui ose se plaindre, avec envie et mépris, de ne pas bénéficier d'une bourse d'étude pour ses filles.

Ben...

C'est trop inzuste !

Ben oui !

On est "pauvre" avec 5 000 euros de salaires à deux 

Arrête de travailler alors !!!

Mais quelle CONNE !!!!

OUIIII !!

OUAIS ! 

Ça fait vraiment du bien de dire du mal d'une conne !!

En fait, cotoyer quotidiennement une idiote comme elle - et, hélas, il y'en a d'autres ! - rend mon travail pénible certains jours.

Je supporte de moins en moins les gens qui se plaignent pour rien. 

Posté par Secret Jade à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 12 décembre 2016

Tristesse

Encore...

J'ai reçu un Monsieur d'une quarantaine d'année, d'origine turque.

Qui m'avait raconté son parcours de migrant.

La peur de l'exil.

La peur de la clandestinité.

Longtemps.

Le corps usé par le métier de maçon, débuté à l'âge de 14 ans.

Là-bas.

Son épouse bulgare rencontrée dans la clandestinité.

Qui ne peut s'empêcher de "nettoyer" constamment son logement.

Séquelle de leur errance.

J'ai bien remarqué son air triste.

Ses yeux rougis.

Il me dit qu'il a perdu un neveux, là-bas, en Turquie.

Mort lors des attentats.

Samedi.

Il avait 23 ans.

Il était policier.

Depuis 6 mois à peine.

Il ne pourra pas assister aux obsèques.

Faute d'argent pour le billet d'avion.

J'avais envie de pleurer.

Je me suis retenue.

Car les deux stagiaires assistaient à l'entretien.

Je me sens tellement triste.

Et impuissante...

Posté par Secret Jade à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 10 décembre 2016

Mouais...

Bof ! Bof ! Bof !

J'ai revu le cardiologue.

Au bout de 2 ans.

Il m'a gentiment fait la morale.

Me conseillant de le consulter au moins une fois par an.

Il m'a prescrit une analyse de sang.

A faire à jeun.

Et une prise de tension durant 3 jours.

Et une IRM.

Bof !

L'analyse de sang attendra les congés de fin d'année.

Faut que j'achète un tensiomètre.

Ça attendra aussi les congés.

Et pour ce qui est de l'IRM, j'attends toujours une réponse de la clinique contactée par mail.

Parce qu'aujourd'hui, au 21ème siècle, de plus en plus de rendez-vous se prennent par voie électronique.

Pfffouuuu..

Quelle misère !

Au bureau, c'est la routine.

Je supporte de moins en moins M.

M. qui ne parle que d'elle.

Qui ramène tout, mais absolument tout, à elle.

Egoïste, lâche et hyprocrite au possible.

Qui fait semblant d'être constamment débordée.

Débordée de vide surtout !

Pfffouuuuu...

Et qui vampirise une des stagiaire.

Et sinon ?

Un Monsieur m'a offert des chocolats.

Il avait envie de me faire un cadeau.

Il dit que je suis très gentille.

Heu... 

Je veux juste respecter les personnes que j'accompagne.

Respect...

Qui se perd peu à peu au profit de l'égoïsme.

Posté par Secret Jade à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 17 novembre 2016

Youpiiii! C'est le week-end !!

Loin de l'hypocrisie !

Loin des connes de service !

Loin des l'égoïsme et de la lâcheté des collègues !

Loin des procédures diverses et variées qui sont sensées simplifier la vie !

Loin de la désespérance qui me déprime !

Petit muscadet en guise d'apéro.

Ça fait du bien.

Qu'est ce qu'elle est gnangnan la pub de la SNCF !

J'hésite..

Regarder Mystic River ?

Ou me coucher ??

Bon !

Ch'uis crevée !

Je vais me coucher ! 

Posté par Secret Jade à 21:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 10 novembre 2016

Rien à raconter

Ou presque.

L'envie d'écrire me fuit.

Semaine relativement calme.

Excepté ce matin où une connasse de collègue se prend d'envie de venir faire un café alors que j'étais en plein entretien.

Une vraie connasse perchée sur de hauts talons qui se la pète plus haut que son gros cul !

Pffffouuuuuu...

Y'a vraiment des claques qui se perdent.

Elle peut me mépriser autant qu'elle le veut.

Je m'en fiche !

Elle peut se la jouer supérieure à moi, elle n'est qu'une connasse de première.

Une bonne partie des collègues que je côtoie m'insupporte au plus haut point.

Rien ne les intéresse tant que de donner à voir aux autres une apparence proprette.

Mais dans le fond, elles ne sont qu'artifices.

Et faux semblants.

Engluées dans une pseudo originalité qui n'est que banal conformisme.

Wahouuu !

Ça fait du bien de se lâcher !

Posté par Secret Jade à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,